“Do you know…” est une nouvelle chronique dédiée à la découverte et la promotion d’artistes qui, selon nous, méritent plus de visibilité.
Cette chronique vient en complément de notre newsletter “Not A Music Newsletter” qui elle aussi est dans la même veine puisqu’elle a pour but de vous faire découvrir chaque Mardi de nouveaux artistes et morceaux, avec un focus sur les indépendants et les artistes qui “montent” ou qui sont moins connus du grand public.
Ne vous attendez donc pas à y trouver le dernier single de Drake par exemple.

Pour cette 1ère édition, trois noms sont à l’honneur :

  • Cooks But We’re Chefs

Composé de 9 musiciens originaires d’Irlande, le groupe Cooks But We’re Chefs a sorti en février son premier EP intitulé Sports Day. Un groupe qui mérite qu’on s’y attarde tant celui-ci nous apporte un vent de fraîcheur et de nouveauté.
Certainement notre découverte coup de coeur de ces dernières semaines, Cooks But We’re Chefs arrive sans complexe aucun à intégrer et fusionner des éléments du jazz, du hip-hop ou encore de la disco/house dans leurs morceaux.
Vous l’aurez compris, éclectique est certainement le mot qui caractérise le mieux leur musique.
Il parait qu’ils décoiffent en live, autant vous dire qu’à la rédaction de NAMB on a hâte de les voir dès qu’ils se produiront près de chez nous !

  • El 3ou

Il était temps de parler d’un artiste algérien sur le site, c’est maintenant chose faîte avec El 3ou, un talentueux producteur, compositeur et beatmaker.
Avec un style particulier aux influences diverses, des visuels soignés et une hyperactivité lorsqu’il s’agit de sortir de nouveaux morceaux qui n’est clairement pas pour nous déplaire, El 3ou est une très belle surprise dans un paysage musical où l’originalité se fait encore malheureusement assez rare en Algérie.
Avant de vous laisser avec l’EP Retromizen, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à sa chaîne YouTube.

  • eXcess

Pour finir cet article en beauté, il était impensable pour moi (Arslane) de passer à côté d’eXcess.
Derrière ce nom de scène se cache un certain Thibault Paillon, originaire de Bruxelles, un ami avec lequel j’ai eu l’occasion de collaborer il y a plusieurs années.
En effet, Thibault, quelques autres personnes et moi écrivions sur la musique et la culture dub en général, le projet n’existe plus aujourd’hui et celui-ci portait le nom de “We Love Dub”.

Fortement inspiré et influencé par la musique bass tout en faisant en sorte de ne jamais trop s’imposer de frontières, il a su développer une patte et un style qui lui est propre.
Amateurs de musique électronique ou pas, nul doute que vous apprécierez les compositions de notre belge préféré.

Je vous laisse avec sa page facebook que vous pouvez liker ainsi que son morceau Dangerous Blues, sorti récemment et que j’apprécie tout particulièrement.

#BlackLivesMatter 🖤